Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l’oublie qu’on patente

De l’oublie qu’on patente

Sa coiffure broussailleuse, dont une petite calvitie venait quelque peu dégager le dessus de son crâne, mettait en évidence de part et d’autre, une protubérance capillaire démesurée. La blancheur de sa toison s'accolait à un gris malsain du plus mauvais...

Lire la suite

Journal d'un homme qui en meurt de rire

Journal d'un homme qui en meurt de rire

C’est marrant la larme chaude qui coule sur la joue et qui se détache de mon visage ankylosé par la douleur de la vie. C’est drôle ce désespoir soudain qui s’abat sur moi alors que je suis pas tout à fait conscient. Elle est amusante cette blessure profonde...

Lire la suite

Michel le stérile et François Beaupin

Michel le stérile et François Beaupin

« Vous m’entendez ? - Plait-il ? - Je vous demande si vous m’entendez ? - Qu’est-ce que vous dites ? - Est-ce que vous m’entendez ? - Mais enfin qu’est-ce que vous me racontez ? Depuis plus d’un an déjà, François et son mari Michel, avaient été unis par...

Lire la suite

La solitude du cénotaphe

La solitude du cénotaphe

Comme beaucoup de ses semblables, Jean-Pierre ne croyait pas en Dieu. Bon, et alors ? Mais alors, en plus de ne pas croire en Dieu, Jean-Pierre, ne l’aimait pas. Pis que ça, il lui était même arrivé, à la suite de soirées un peu trop arrosées, de le traiter...

Lire la suite

Caillou Fatum puis Abeille Avenir

Caillou Fatum puis Abeille Avenir

La petite abeille est belle, elle chancelle et slalome dans les aires avec amusement, se laissent porter joyeusement par le vent. Il semble que l’azuréen ciel bleu à la Gérard Klein soit ainsi bariolé vivement pour faire ressortir les couleurs de la petite...

Lire la suite

Aux néologismes de l’abrupte

Aux néologismes de l’abrupte

Frédéric Flodefleur vivait au deuxième étage d’un petit appartement, sombre et décrépit, insalubre au plancher grinçant et partiellement fendillé en des ses infimes recoins, qui fascinait de l’extérieur les passants nocturnes profusément attirés par l’enivrement...

Lire la suite