Louis II de Bavière (Acte II, 1/2)

Publié le par Jovialovitch


ACTE II, Scène 1

LOUIS II DE BAVIÈRE

La scène est dans la montagne

On entend toujours la musique de Karl Schtroumpf

LOUIS II DE BAVIÈRE

Je vais décidément parvenir à la source de cette mélodie joviale qui exalte mes sens et qui m'échauffe la bile !


Oh ! Quel ruisseau parfait qui coule là, cascadant avec révérence. Si je ne devais pas aller plus haut encore, je m'y jèterais dedans, comme Il Biturono lui-même.

Et qu'importe la suite !


Où se trouve donc ce maudit Karl. Il ne laisse pourtant de m'appeler avec sa musique insondable.

Karl ! Karl !

Je suis à toi, mon roi !


Il s'arrête subitement


Ne serais-je pas en train de devenir fou ?

Non en vérité Louis II, tu n'es pas fou, non.

Ce n'est point une erreur que de suivre la musique ainsi.

J'escalade les notes en véritable virtuose. Hop ! Hop !

Il manque tomber


Ma fougue est sans pareil. Et je me moque dorénavant de tout ce qui ne se trouve point au-dessus de moi.

Bientôt, c'est de l'Everest que je me rirais !

Ahahaha !

Il ne perds rien pour attendre.


Scène 2

SES FEMMES, puis IL BITURONO

La scène est comme à l'Acte I


SES FEMMES

Mais qu'est-il arrivé à Louis II. Il est devenu tout à coup si étrange, quoique son habitude est d'être si poli, et si distingué.


IL BITURONO

Il est fou.


SES FEMMES

Qui êtes-vous Monsieur ?

Cet homme me semble-t-il, ne nous est pas inconnu....


IL BITURONO

Mesdames, je suis votre serviteur.


SES FEMMES

N'est-ce pas l'homme dont nous parle sans cesse Louis II ?


IL BITURONO

Je ne sais trop comment vous dire cela, mais vous me semblez fascinantes.


SES FEMMES, émues

C'est fort gentil de votre part, cependant...

IL BITURONO

Pourquoi êtes-vous tellement bouleversées ?


SES FEMMES

C'est que Louis II est devenu fou à cause de Karl Schtroumpf, et que...


IL BITURONO

Je trouve ça complètement idiot.


SES FEMMES

Oui, n'est-ce pas....et puis nous sommes tristes, nous...nous ne savons pas pourquoi. Nous sommes seules, ici, en Italie, loin de chez nous...


IL BITURONO

Sans doute. Mais n'y-a-t-il point d'autres causes à votre chagrin ?


SES FEMMES

Non, enfin nous l'ignorons.


IL BITURONO

Sachez Mesdames, que je vous veux du bien.

Comme j'aimerais combler votre peine.


SES FEMMES

Mais, que dira Louis II ?


IL BITURONO

L'aimez-vous ?


SES FEMMES

Fort peu en vérité. Il est certes raffiné, mais extrêmement ennuyeux, et puis il a tellement changé ces derniers temps. Notre malheur était si grand que nous souhaitions sa mort. Or maintenant, il a sombré dans la folie !


IL BITURONO

Mesdames, je vous aime.


SES FEMMES

C'est que...


IL BITURONO

Tout serait si différent si vous m'aimiez aussi.


SES FEMMES

Seulement...


Scène 3

LOUIS II DE BAVIÈRE


LOUIS II DE BAVIÈRE

Karl Schtroumpf ! Montre-toi !

Je suis là, mon amour.

Il arrive enfin au sommet


Quelle émotion.

Je pose les pieds sur les empruntes de mon illustre maître.

Et penser qu'il est mort ici !

Je vais m'évanouir.


Scène 4

IL BITURONO, SES FEMMES


IL BITURONO
Mesdames, je n'ai qu'un seul désir, c'est de vous comblez de joie.


SES FEMMES

En voilà une promesse.


IL BITURONO

Quand bien même vous ne m'aimeriez pas, je vous viendrais quand même en aide et je vous rendrais heureuses, car rien ne me fait plus souffrir que de vous voir comme ceci, rongées par cette attente à laquelle personne ne vient répondre.

Commenter cet article